Bombes


Bombes Mk-81:

Premier type de bombe de la série 80, les bombes Mk-81 furent développées dans les années 1950 et employées pour la première fois au Vietnam.
L'efficacité de cette bombe durant les missions d'assaut ne fut pas jugée suffisante, les Mk-81 furent donc retirées de l'arsenal de l'US Navy et de l'USAF pour ces missions.
En parallèle, une version à chute freiné fut développée. La chute était freinée grace à l'empennage de la bombe qui s'ouvrait en croix. Cette version de la Mk-81 Snakeye fut développée pour le bombardement à basse altitude.
Ces Mk-81 Snakeye restèrent en service et furent utilisées dans les missions de Close Air Support (CAS) au Vietnam.

Les F-8 Crusader pouvaient emporter douze Mk-81 en emport sous voilure avec les ejecteurs multiples A37B-6 (Multi Bomb Rack).

Masse: 119 kg
Longueur: 1,88 m
Diamètre: 22,9 cm
Charge militaire: 44 kg de Tritonal, Minol ou H6


Bombes Mk-82:

Bombe Mk81 Les bombes Mk-82 ou BLU-111A sont des armes non-guidés d'une masse de 227 kg développées au cours des années 1950.
Le systéme de mise à feu de la charge est assuré par des fusées (M904 dans le nez et M905 à l'arrière de la bombe) qui sont armées mécaniquement durant la chute.
La charge militaire est de 87 kg de Tritonal. Cet explosif est composé à 80% de TNT et à 20% de poudre d'aluminium, ce dernier est utilisé pour augmenter le pouvoir brisant de la TNT.
les BLU-111B furent développées sous la direction de l'US Navy à l'issue du dramatique incendie du CV-59 USS Forrestal.
Ce modèle de Mk-82 est doté d'un enveloppe protectrice qui lui permet mieux de resister aux incendies.

Les F-8 Crusader pouvaient emporter huit bombes BLU-111A avec les ejecteurs multiples A37B-5 durant le conflit du Vietnam.

Masse: 227 kg
Longueur: 2,22 m
Diamètre: 27,3 cm
Charge militaire: 87 kg de Tritonal, Minol ou H6
Stabilisateur: MAU-93/B ou BSU49/B AIR ou MK-15 (Snakeye uniquement)


Bombes Mk-83:

Bombe Mk83 Issue de la serie 80 des bombes non-guidés, la Mk-83 ou BLU-110A a une masse de 460 kg. Elle a également été développée dans les années 1950.
Comme pour les BLU-111, une version resistant mieux aux incendies fut développée et reçu la désignation BLU-110B.

Le F-8 Crusader pouvaient emporter deux bombes de ce type en emport sous voilure avec l'éjecteur Aéro 7A-1 fixé sous le pylone de voilure.

Masse: 460 kg
Longueur: 3,00 m
Diamètre: 35,7 cm
Charge militaire: 202 kg de Tritonal, Minol ou H6


Bombes Mk-84:

Version la plus lourde des bombes de la série 80, les Mk-84 entrèrent en service durant la guerre du Vietnam.
A l'impact, la Mk-84 peut provoquer un cratère 15 mètres par 11 mètres de profondeur et, elle peut percer une paroi métallique de 38 cm ou 3,4 mètres de béton en fonction de l'altitude de largage.
L'effet de souffle de cette bombe est de 360 mètres.
Comme les Mk-82 et 83, les Mk-84 furent modifiées pour resister aux incendies suite à la catastrophe de l'USS Forrestal.

Les F-8 Crusader pouvaient emporter deux bombes de ce type avec l'éjecteur Aéro 7A-1.

Masse: 925 kg
Longueur: 3,28 m
Diamètre: 45,8 cm
Charge militaire: 429 kg de Tritonal, Minol ou H6
Stabilisateur: BSU-50 AIR


Bombes AN-M66A-2:

Bombe Mk84 L'AN-M66 datait de la Seconde Guerre Mondiale où elle fut employé à partir de 1943.
Son utilisation se poursuivit très largement durant la Guerre De Corée, en particulier avec les bombardiers B-29 Superfortress.
Les AN-M66 de 908 kg emportaient quatre types de charges, de l'Amatol, de la TNT, du Tritonal ou du Comp B.
Les bombes AN-M66 furent retirés du service en 1967 par l'US Navy, suite à la catastrophe de l'USS Forrestal et furent remplacées par les Mk-84.

Les F-8 Crusader pouvaient emporter deux bombes de ce type avec l'éjecteur Aéro 7A-1.

Suite aux raisons évoquées ci-dessus, à compter de 1967, seuls les F-8 du Marines-Corps basés à Da-Nang continuèrent à embarquer cet armement.
Essentiellement utilisées pour bombarder la piste Ho-Chi-Minh, les bombes M66 étaient équipés d'un détonateur chimique qui permettait une explosion de la charge de 45 min à 8h après l'impact, cela afin de semer le trouble dans l'approvisionnement logistique vietcong.
Pour autant, ce détonateur se révéla capricieux et surtout dangereux, de nombreuses bombes explosèrent peu après leurs largages alors qu'elles n'avaient pas atteint le sol.
Le Marines-Corps mit alors au point une procédure en cas de retour d'un F-8 à Da-Nang avec son chargement d'AN-M66A.
Le F-8E de retour de mission était isolé en bout de piste, où l'attendait un autre F-8E avec une équipe réduite d'armuriers, qui effectuaient alors le transbordement de la charge de bombes. Une fois chargé, le Crusader en attente décollait immédiatement avec son dangereux et instable chargement et, il partait le larguer en pleine mer dans le golfe du Tonkin.

Masse: 913 kg à 959,7 kg
Longueur: 1,77 m
Diamètre: 59,18 cm
Charge militaire: 481,5 kg d'Amatol 50/50 ou 498 kg de TNT, ou 519,7 kg de Comp B, ou 524,7 kg de Tritonal


Bombes au napalm Mk-79 mod-2:

Bombe Mk79 Ces bombes incendiaires furent utilisés par les F-8 Crusader du Marines-Corps durant les opérations d'attaques au sol au Vietnam.
Les bombes Mk-79 étaient issue des bombes M-47 et M-74 qui furent utilisées durant la guerre de Corée, l'enveloppe était en aluminium dans lequel était placé le liquide inflammable de type Napalm-B.
Le Napalm-B était un mélange d'hydrocarbure, de benzène et de polystyrène. Ce mélange donnait alors un composé visqueux inflammable, dont les vapeurs étaient toxiques.
Le napalm avait comme propriété, outre celle de bruler tout ce qui ce trouvait sur la zone de dispersion, de consommer tout l'oxygène contenu dans cette zone, ce qui créait alors un effet de dépression dévastateur.
La mise à feu des bombes Mk-79 s'effectuait à l'impact à l'aide d'un détonateur au phosphore.
Les F-8 Crusader pouvaient emporter deux Mk-79, une bombe sous chaque point d'emport de voilure.

Masse: 450 kg
Charge militaire: 424 litres de Napalm-B
Détonateur: fusée au phosphore


Bombes M117A1:

Bombe M117 Le F-8 Crusader fut certifié pour l'emport de la M117, une bombe de 372 kg à chute libre de haute altitude, dont l'emploi débuta durant la guerre de Corée.
Au Vietnam, elle ne fut pas employé par le Crusader, mais par un grand nombre d'autres bombardiers ou avions d'attaque.

Les F-8 Crusader pouvaient emporter quatre bombes de ce type.

Masse: 372 kg
Longueur: 2,06 m
Diamètre: 40,8 cm
Charge militaire: 183 kg de Tritonal ou Minol


Bombes "Cluster" à sous-munitions:

Bombe CBU-24 Les "cluster bombs" de type Mk-20 Rockeye II, CBU-24, 29 ou 49 pouvaient être employés par le F-8 Crusader, car ces bombes à chute libre et à sous-munitions ne nécessitaient pas de moyens de guidage et de larguage particuliers.
Il ne semble pas que le F-8 Crusader ait fait usage de ces armes au combat, durant sa carrière opérationnelle
Les bombes Mk-20 Rockeye II de 222 kg embarquaient 247 charges à fragmentations de 900 g de type Mk-118 anti-matériel qui étaient conçus pour détruire des positions d'artillerie ou des véhicules peu ou pas blindés.
Les CBU-24 étaient des bombes de 363 kg qui embarquaient 665 grenades anti-personnels BLU-26 ou BLU-36.
Les CBU-29 & 49 étaient des bombes de 380 kg qui étaient chargés de 670 grenades anti-personnels BLU-36 (CBU-29) ou BLU-59 (CBU-49).
Les ensembles CBU étaient composés du container SUU-30 et des sous-munitions de type BLU.

Les F-8 Crusader pouvaient emporter quatre Rockeye II ou deux CBU sur chaque point d'emport de voilure.

CBU-24:
Masse: 363 kg
Longueur: 2,36 m
Diamètre: 40,6 cm
Charge militaire: 665 grenades BLU-26 ou 36

BLU-26, -36 & -59:
Diamètre: 64 mm
Masse: 435 g
Charge: 85 g de Cyclotol


Bombes d'exercices:

Les pilotes de F-8 Crusader utilisèrent plusieurs modèles de bombes inertes pour les vols d'entrainement au bombardement.
Les bombes Mk-86 de 113 kg, les Mk-87 de 227 kg et Mk-88 de 454 kg permettaient de reproduire les conditions de tir des bombes Mk-81, Mk-82 et Mk-83 de masses équivalentes.
Deux autres modèles de bombes d'exercices furent également employées, les Mk-76 de 11,35 kg et les Mk-89 de 25,4 kg.

Les F-8 Crusader pouvaient emporter ces bombes inertes sur chaque point d'emport de voilure.
Six Mk-76 sur un lanceur A/A-37B-3.
Les Mk-86 et 87 étaient au nombre de quatre par point d'emport et les Mk-88 au nombre de deux. Pour ces bombes, le F-8 étaient équipés des mêmes lanceurs que pour les bombes Mk-81, Mk-82 et Mk-83.
Les bombes Mk-89 étaient par trois sur un lanceur A/A37B-5.


Plan du site | Crédits | Contact | © Aéronavale & Porte-avions 2012-2017, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   a&eacuteronavale & porte-avions.com