Roquette FFAR Mk-4 Mighty Mouse


Caractéristiques:
Longueur: 1,20 m
Diamètre: 0,69 m
Masse: 8,4 kg
Charge militaire: 2,7 kg

Motorisation: 1x moteur-fusée à carburant solide de 340,5 kgp fonctionnant pendant 1,3 sec.
Vitesse: 2 160 km/h
Portée optimum/maximum: 3 400 m/6 000 m


F-8 Crusader Avec l'avènement des jets de combat, le combat aérien connu des changements radicaux.
Le premier d'entre-eux fut sans aucun doute la capacité de destruction d'un aéronef adverse avec les armes de bord.
Les vitesses de déplacement du chasseur et de la cible réduisaient considérablement le temps durant lequel la cible restait à portée de tir.
Au sein de l'US Navy et de l'USAF, il devint rapidement évident que les mitrailleuses de 12,7 mm n'étaient plus adaptées au combat et, les canons air-air de l'époque ne disposaient pas d'une cadence de tir suffisante ni de projectiles suffisament efficaces pour combler ce manque.

Durant les derniers mois de la Seconde Guerre Mondiale, les allemands avaient utilisés des roquettes air-air R4M qui avaient montré une certaine efficacité.

Directement inspiré de ce type d'arme, le Naval Ordnance Test Center de l'US Navy testa et développa, à la fin des années 1940, une roquette de 2,75 pouces (69,8 mm) dénommée FFAR (Folding-Fin Aircraft Rocket).
Cette roquette désigné FFAR Mk-4 avait une longueur de 1,2 mètres, une masse de 8,4 kg, elle disposait de quatre ailettes rétractables qui se déployaient lors du tir afin d'assurer la stabilité du vol, la charge militaire était de 2,7kg.
La portée maximum était de 6 000 mètres, mais la portée de tir efficace ne dépassait pas 3 400 mètres au maximum.

Les FFAR Mk-4 furent surnommés "Mighty Mouse" en rappel d'un dessin animé populaire diffusé aux USA.

Au début des années 1950 les roquettes FFAR Mk-4 furent l'armement principal de plusieurs chasseurs de l'USAF comme les F-86D Sabre, F-89J Scorpion, F-94C Starfire, et les CF-100.
Le F-102A Delta Dagger et le F-8 Crusader furent dotés de ce type de roquette en armement secondaire.

L'efficacité des FFAR Mk-4 se révéla très faible.
La vitesse et la masse peu élevés firent que cette roquette ne pouvait pas contrer les effets du vent et de la gravité, ce qui générait un taux de dispersion important lors d'un tir.

l'inefficacité de cette arme qui fut prévu pour attaquer et détruire des formations de bombardiers en étant tiré par salves, provoqua son retrait à la fin des années 1950.
L'US Navy ne s'y trompa pas en demandant à Chance-Vought de retirer le pod rétractable sur les F-8 Crusader, ce qui allait donner naissance au F-8D.
Les F-8A/B et C n'utilisèrent jamais en opération ce type de roquette.

Les roquettes FFAR Mk-4 furent modifiées en arme air-sol et prirent la désignation FFAR Mk-40.
Utilisées dans ce nouveau domaine, les roquettes FFAR montrèrent une toute autre efficacité.


Plan du site | Crédits | Contact | © Aéronavale & Porte-avions 2012-2017, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   a&eacuteronavale & porte-avions.com