Opérations et Conflits des F-8E(fn):

F-8E Crusader
Saphir I et II:
Opérations mise en place à l'occasion de l'indépendance de Djibouti.
Le Clemenceau appareilla en Octobre 1974 vers l'océan Indien en passant par Le Cap, le canal de Suez n'étant pas encore fini de déblayer, emportant la 14 F, il ne reviendra en France qu'en mars 1975, après avoir réalisé, sur place, 2300 catapultages.
La seconde eut lieu en 1977, le Clemenceau fut sur zone d'Avril à Juin avec la 12 F à bord. Deux brèves sorties, le P.A. restera le reste du temps à quai à Djibouti, les avions étant stationnés à terre.
Il fut relevé par le Foch, qui resta jusqu'en Décembre, avec la 14 F, les deux P.A., durant cette seconde présence, firent effectués 4300 catapultages durant les huit mois que dura Saphir II.

Ce fut au cours de cette opération Saphir II qu'eut lieu un incident entre deux F-8 du Clémenceau et deux MiG-21 yéménites.
Alors que les appareils du porte-avions français étaient engagés dans un exercice avec les F-100 de l'armée de l'air, basés sur l'aéroport d'Ambouli à Djibouti, un F-8 Crusader (LV Manaud) fut "accroché" et suivi par deux MiG-21.
L'alerte fut immédiatement donné et un second F-8E(fn) (OT-2 Josa) fut dérouté pour venir au secours du chasseur français qui se trouvait en facheuse posture.
Avec le Yémen-Sud pro-soviétique, cet engagement amena alors une tension extrême sur le secteur.
Lorsque le F-8 de l'OT-2 Josa vint se placer derrière les Mig-21 et les accrocha avec ses missiles infrarouge, ces deux derniers rompirent immédiatement l'engagement.
A deux instants, chaque camp eut la possibilité de prendre l'avantage sur l'autre, heureusement pour tous, il n'en fut rien et cet incident restera le seul véritable engagement en combat aérien des F-8 français.

Olifant IV, VI, XVII, XVIII, XIX, XX, XXI:
En Septembre 1982, le Foch appareilla en 72 heures à destination du Liban, il fut sur zone à partir du 7 pour participer à l'évacuation des Français (Olifant IV).
Il y fut à nouveau à partir du 2 Septembre 1983 avec 6 Crusader de la 12 F (Olifant XVII), qui passèrent sur le Clemenceau le 6 Octobre suivant, lorsqu'il vint relever le Foch, et restèrent sur zone jusqu'en Janvier 1984.
Nouvelle présence au large du Clemenceau, durant l'évacuation définitive des militaires Français du Liban, il quitta la zone le 2 Mai 1984 (Olifant XIX et XX).

Mirmillon:
Le Foch effectua une mission de surveillance de deux mois en 1984 au large de la Lybie, dans le golfe de Syrte, pour prévenir une éventuelle action Lybienne à l'occasion de l'évacuation de l'opération Manta au Tchad.
Cette opération fut marqué par un incident entre un F-8E de la 12F et deux Mirage V libyens. Ces derniers après une action hostile furent engagés par le chasseur embarqué du Foch. L'incident s'arrêta avec la fuite vers leur base des deux chasseurs libyens.
Cet engagement contre des appareils hostiles, même si il ne déboucha sur aucun combat, fut le dernier mené par un F-8 Crusader. Engagement au combat, qui avait débuté sous les cocardes américaines au Vietnam au début des années 1960.

Prométhée:
Le 30 Juillet 1987, le Clemenceau quitta Toulon pour le Moyen-Orient pour assurer la protection des intérêts Français dans la région, durant la guerre Iran/Irak.
Il navigua principalement dans le golfe d'Aden et en mer d'Oman, n'entrant pas dans le Golfe.
Il en revint le 16 Septembre 1988, après 414 jours de campagne.

Capselle:
Action au Liban, la TF 470 appareilla le 14 Avril 1989, dans un but humanitaire d'évacuation des blessés des deux camps libanais.
Le 19 Août, le Foch appareilla pour rejoindre la TF au large de Chypre, manquant de ce fait son rendez-vous du 20 Août pour des tests de compatibilité des chasseurs américains F/A 18 avec les porte-avions français.
Durant cette mission, il ne se passa rien qui valait ce départ, même s'il sembla que les Syriens réfléchirent à deux fois avant de supprimer le Liban de la carte, du fait de cette présence bien génante.
Le Foch ne fit presque qu'un aller et retour et, son rendez-vous manqué avec les F-18 ne fut jamais relancé.

Balbuzard I, X, XI:
Dans le cadre de la force multi-nationale en Bosnie (FORPRONU), la France envoya, un groupe aéronaval basé sur le Clemenceau, comprenant quatre Crusader de la 12F.
La TF 470 à laquelle ils étaient rattachés, appareilla le 28 Janvier 1993 et arriva sur zone le 31.
Le Clemenceau rentra à Toulon le 15 Mars, le Foch le relevant de Juin à Septembre.
Une autre mission Balbuzard eut lieu entre les 4 et 29 Juillet 1994.

Salamandre I, II, III, IV:
Le Clemenceau effectua trois missions Salamandre, à la suite de la signature d'un plan de paix en ex-Yougoslavie.
La première, du 17 Décembre 1995 au 8 Février 1996.
La seconde du 13 au 29 Mars.
La dernière du 25 Novembre au 9 Décembre 1996.

Trident I, II:(Yougoslavie 1998-99)


Lire la suite:
Les 42 F-8E(fn)

Plan du site | Crédits | Contact | © Aéronavale & Porte-avions 2012-2017, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   a&eacuteronavale & porte-avions.com