F-8 Crusader, un chasseur de records



Lorsque le F-8 Crusader arriva en 1957, on était en pleine révolution aéronautique et les records ne cessaient d'être battus, lorsque ce n'était pas de nouveaux qui étaient tout simplement créés.
Naturellement, le chasseur de Chance-Vought ne se gêna donc pas pour s'en octroyer quelques-uns de son côté. Records que nous allons détailler ci-dessous.

Le F-8 Crusader acquit un premier record assez insolite le 25 Mars 1955... en étant en effet le premier chasseur à dépasser Mach 1 dès le premier vol du prototype.

Le 21 Août 1956, le douzième F-8A de série piloté par le Commander R.W. "Duke" Windsor remporta le "Thompson Trophy" en battant le record de vitesse établi sur circuit fermé de 15,1 km en atteignant la vitesse moyenne de 1 633 km/h.
Ce record fut effectué au dessus de la base de China Lake, ou le F-8A BuNo 141342 effectua deux passages surpersoniques entre deux points distants de 15 100 mètres, le tout à une altitude de 12 200 mètres. Le premier passage fut mesuré à 1 639 km/h, le second à 1 629 km/h, après que le F-8 ait effectué un virage à 180° à vitesse supersonique de 40 km de rayon.
F-8 Crusader Avec ce record, le Crusader battait de 310 Km/h le Super-Sabre de l'USAF doté de la même motorisation, pas de quoi calmer l'animosité légendaire entre ces deux armes !
Il est cependant intéressant de noter que le Crusader fit mieux : les 1 770 km/h ayant été atteints durant les essais, bien que la Navy refuse toujours de révéler la vraie vitesse maximale de l'avion.
Ce jour-là, il ne s'agissait que de battre le record détenu par l'USAF.
Le F-8A BuNo 141345, juste avant son record du Thompson Trophy       Pour la petite histoire, ce record ne fut rendu officiel que le 3 Septembre 1956 lors de la journée de cloture du National Aircraft Show d'Oklahoma.

Le 6 Juin 1957, deux F-8U-1 pilotés par le Commander Bob Dose et le Lieutenant Bob Miller effectuèrent un vol record de porte-avions à porte-avions en traversant les USA d'Ouest en Est.
Les deux appareils furent catapultés depuis le CV-31 USS Bonhomme-Richard en baie de San Francisco, pour apponter ensuite sur le CV-60 USS Saratoga qui croisait alors à cinquante cinq nautiques de Jacksonville au large de la Floride.
Cependant, ce record établi avec l'aide d'un ravitaillement en vol par un AJ-1 Savage au-dessus de la ville de Dallas ne fut pas chronométré, même si les deux F-8 Crusader avaient effectué une grande partie de ce vol à la vitesse de Mach 1,7.
Mais avant tout, ce vol démontra que l'US Navy avait désormais la capacité d'effectuer des vols de patrouille d'interception en vitesse supersonique de porte-avions à porte-avions, sur une distance de vol d'environ 3 500 km.

Le 16 juillet 1957, un F-8U-1P (RF-8A) piloté par le Major John Glenn établit un nouveau record en traversant d'Ouest en Est les états-Unis à la vitesse moyenne de 1 167,63 km/h en 3h 23 min et 8,4 sec, ralliant Los Angeles à New York sans escale.
Mais son compagnon de route, qui volait avec un F-8C n'eut pas la chance d'apparaître sur les tablettes des records : à la suite d'un incident lors de son ravitaillement en vol au-dessus d'Albuquerque, Nouveau-Mexique, il dut abandonner le reste du voyage.

Le Crusader détient également d'autres records, un peu plus officieux.

Le 23 Août 1960, un F-8 Crusader décolla de la base militaire de Naples en Italie, après avoir atteint l'altitude de 1 500 mètres, le pilote rentra la voilure. Ce fut à ce moment qu'il ressenti un comportement anormal de son F-8.
En cherchant d'où pouvait venir la cause, il regarda à l'extérieur de son cockpit et constata avec effroi qu'il avait oublié de déplier les demi-plans de voilure... Le crusader volait avec la voilure repliée !
Plutôt que de retourner en urgence vers la base, le pilote décida avec un certain sang-froid d'évaluer le comportement du Crusader dans cette configuration de vol si particulière.
F-8 Crusader Le F-8 Crusader évolua ainsi durant vingt-quatre minutes avant de retourner se poser sur la base de Naples.
Cet évènement tourna à l'avantage du pilote qui non content de faire un débriefing technique de son vol, provoqua la venue d'un groupe d'ingénieurs de Chance-Vought.
Après l'inspection de l'appareil, le constructeur ne cacha pas sa satisfaction en constatant que l'appareil n'avait subit que des dégats mineurs sur la structure des demi-plans.
Le F-8 Crusader fut le premier et un des rare chasseur à réaction embarqué à pouvoir voler avec les demi-plans repliés.
Ce record fut réitéré sept fois durant la carrière opérationnelle du F-8 Crusader, dont une fois avec un F-8E(fn) lors d'un détachement en Belgique.
La palme de ce record revint au VMF-235 dont deux F-8E effectuèrent deux vols avec la voilure repliée depuis la base de Da-Nang au Vietnam.

Le F-8 du VMF-235 photographié par le Marines GySgt George Lord,
lors de son retour en urgence, après son décollage de la base de Da-Nang, Vietnam, dans cette configuration.

En 1977, lors de l'opération Saphir II à Djibouti, une patrouille de F-8E(fn) effectua un vol basse altitude sur le secteur du Lac Assal. Ce lac salé a la particularité de se trouver à -153 mètres sous le niveau de la mer.
Lors de cette patrouille, pour une raison restée aujourd'hui assez floue, le F-8E(fn) N°29 "accrocha" ses quilles anti-roulis dans le sol salé du lac, en laissant ainsi une partie de sa structure dans ce secteur.
Quant au record : le Crusader a le privilège d'être le seul chasseur embarqué au monde à avoir évolué au plus bas niveau de vol possible, avec une altitude certifiée de -153 mètres du sol.


Plan du site | Crédits | Contact | © Aéronavale & Porte-avions 2012-2017, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   a&eacuteronavale & porte-avions.com