Thunderbird Crusader



Le F-8 Crusader fait partie du clan très fermé des appareils militaires ayant eu une carrière civile.
Cette carrière se déroula au sein de la société Thunderbird Aviation qui est spécialisé dans la recherche et le développement pour l'aviation civile et militaire de système de navigation, d'électronique embarquée, d'armement, de développement moteur et de test en condition météorologique particulière.
F-8E Crusader
Deux F-8 Crusader furent acquis par cette société basé sur l'aéroport de Deer Valley à Phoenix dans l'Arizona.
Le premier était un F-8K modifié avec un moteur J-57-P-420 de F-8J et une voilure de F-8L. La modification de ce F-8 coûta la modique somme de 2 millions de dollars à la société Thunderbird.
Ce F-8K BuNo 145592, effectua son premier vol le 25 Mars 1987 et était codé N19TB.
Ainsi équipé et allégé d'une partie de ses équipements militaires, ce Crusader était capable de performances dignes de ses ainés en affichant un rapport poids/poussée égal à 1 lorqu'il avait une capacité interne de carburant de 1 200 litres. Cette quantité semble dérisoire, mais pour mener des tests, elle restait largemment suffisante, d'autant que pour avoir une performance identique, Thunderbird aurait due acquérir des F-16 ou des F-15, dont les coûts étaient sans commune mesure avec ceux nécessaire à la mise en oeuvre du F-8 Crusader.
Le second Crusader BuNo 145527 était un F-8L standard acquit en 1989 auprès des surplus de l'US Navy à Davis-Monthan AFB situé à Tucson en Arizona. Il fut codé N37TB.

Thunderbird Aviation avait également acheté tout un lot de pièces de rechanges pour maintenir en état de vol leurs deux F-8 Crusader.

Les deux F-8K et L furent utilisés essentiellement pour des tests aux vitesses supérieures à Mach 1,5.

Outre ces deux F-8, la société Thunderbird Aviation disposait également d'autres appareils:
-2x TA-7C Corsair II
-2x Lockheed T-33
-2x BAe HS-125
-1x Fairchild C-123 Provider
-1x Beechcraft A-60 Duke

A l'été 1996, la société Thunderbird Aviation fut déclaré en faillite. Par un artifice judiciaire, elle changea de nom et devint la Higgins Aviation, laissant dans le même temps ses dettes à feu Thunderbird Aviation.
Les deux F-8 Crusader N19TB et N37TB poursuivirent leurs carrières de recherches et de développements au sein de cette nouvelle société qui travaillait tant pour les civils que pour les militaires.

Les deux Crusader furent mis en vente en 1998 et acquis par la société Vulcan Warbirds Inc, dont le patron n'est autre que Paul Allen, patron de Microsoft.
Les deux F-8 furent versés au Flying Heritage Collection d'Arlington airport à Washington.

F-8K Crusader

Thunderbird Aviation F-8K, 1990, © Gaëtan Marie

Profiles with the courtesy of Gaëtan Marie, available here or on his book here

Plan du site | Crédits | Contact | © Aéronavale & Porte-avions 2012-2018, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   a&eacuteronavale & porte-avions.com